Vous n’arrivez pas à lui faire comprendre que c’est dehors qu’il faut faire ses besoins ? Il fait pipi partout et vous en avez assez de marcher dedans à chaque pas! Pas de panique il existe plusieurs solutions.

N’oubliez pas que votre chien a perdu ses repères. Lorsqu’il était à l’élevage, il pouvait se soulager où il le souhaitait, il a donc prit une habitude qui risque de prendre plusieurs semaines ou plusieurs mois à être oubliée.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Dans un premier temps, retirez vos tapis.

Comme vous, votre chien recherche un endroit douillet et ou il pourra se mettre à l’aise, quoi de mieux que vos tapis propres et moelleux ? Aussi, la plupart des chiens utilisent des tapis « d’éducation » pour faire leurs besoins lorsqu’ils sont en élevage, c’est pourquoi ils ont tendance à se soulager sur ce support qu’ils reconnaissent.

Attention, ne pensez pas pour autant qu’utiliser vous même un tapis d’éducation est une bonne idée. Lui permettre de se soulager chez vous sur ce tapis le ferait régresser et lorsque viendra le moment où vous voudrez lui apprendre à faire ses besoins à l’extérieur, il sera difficile pour lui d’appréhender ce changement.

L’éducation est une question de patience

Gardez en tête que votre chiot est un bébé, il ne contrôle pas encore ses sphincters (muscles permettant de se retenir). Lorsque vous venez d’avoir un enfant, vous n’attendez pas de lui qu’il cesse de porter des couches du jour au lendemain, ni pendant des heures. C’est pareil pour votre chiot.

Si vous retrouvez ses besoins sans l’avoir vu faire, il ne sert à rien de lui montrer ou de le punir. Si vous lui montrez la flaque en le grondant, il ne comprendra pas que c’est l’action de faire pipi que vous ne voulez pas. Il se dira simplement que lorsqu’il y a une flaque par terre son humain n’est pas content. Il est préférable de nettoyer sans qu’il vous voit pour éviter qu’il ne joue avec les essuies tout et d’attendre de le voir en pleine action.

Lorsque vous le prenez sur le fait, il faut l’emmener tout de suite ou après avoir fini (si trop rapide) là où il doit faire ses besoins et le récompenser à la voie, caresse et ou friandises.

Le meilleur moyen pour lui d’assimiler qu’il doit se soulager en extérieur c’est de respecter un rythme idéal de promenade. Il est indispensable de sortir votre chiot toutes les deux heures sans stimulation (jeux, chiens,…). Et tout comme l’humain, certains moments sont plus propices à une grosse envie : le matin au réveil, après avoir mangé, après une grosse séance de jeu, à la fin d’une sieste.

Par contre, certaines choses sont à proscrire sous risque d’empirer le problème.

Il est évident que vous ne devez surtout pas retirer l’eau. Boire est un besoin vital pour tous les êtres vivants et cela peut créer des troubles chez votre chiot et être dangereux pour sa santé.

Il ne sert à rien de l’enfermer dans une caisse ou cage. En plus de le rendre nerveux, cela ne va pas l’aider à assimiler qu’il doit faire ses besoins dehors.

Enfin, le punir lorsqu’il se soulage lui apprendra qu’il ne doit pas faire pipi en votre présence, ce qui risque de compliquer l’apprentissage. Certains chiots ont tellement peur qu’ils en viennent à se cacher pour uriner (sous les meubles, dans les lits, dans les pièces interdites, etc) voir même à manger leurs excréments pour “cacher les preuves”.

 

Comme un bébé humain, il est incapable de se retenir : ce n’est donc pas sa faute s’il fait ses besoins à l’intérieur , cela signifie seulement que vous ne l’avez pas sorti à temps.

Visit Us On FacebookVisit Us On Instagram