Comment stopper les mordillements !

Comment stopper les mordillements !

Les mordillements

Votre chiot vous mordille les mains sans arrêt et ne vous laisse aucun répit même lorsque vous marchez ? Pas de panique, il existe des solutions pour faire comprendre à votre chiot que les mains ne sont pas des jouets et que lorsqu’il les mord ça vous fait mal…

Pourquoi un chiot mordille-t-il ?

Premièrement, il est simple mais indispensable de rappeler, qu’un chiot est un bébé. Comme son congénère humain, il découvre son environnement avec sa bouche et il a un besoin irrépressible de faire ses dents surtout lorsqu’il perd ses dents de lait. Il va naturellement mordiller chaque chose à portée de mâchoire et le plus souvent ce sont vos meubles ou vos mains.

De plus, pour communiquer avec sa famille, un chiot adore mordiller les pattes de maman ou les oreilles de ses frères et sœurs et vous l’aurez compris, il vous considère comme sa famille, c’est donc normal qu’il tente de reproduire ce geste avec vous.

Lorsque votre chiot n’a que quelques semaines, il a encore ses dents de lait et n’a presque pas de force dans sa mâchoire. Lorsque vous le voyez essayer de grignoter vos doigts, vous aurez tendance à trouver cela « mignon » et certains vont même « donner » leur main au chiot pour que celui-ci puisse s’amuser. Sauf que, bébé devient grand, et lorsqu’il acquière ses dents définitives ainsi qu’une mâchoire puissante, il est beaucoup moins mignon ou drôle de le sentir vous mordiller vos mains. Seulement, il vous a vu s’amuser avec lui toute sa jeunesse et aura du mal à comprendre pourquoi vous n’acceptez plus de jouer avec vos mains. Il est donc important de ne pas laisser s’installer cette habitude.
 
Comment éviter les mordillements

Comme nous l’avons expliqué ci-dessus, votre chiot va mordiller pour deux raisons.
Premièrement, comme tout bébé, il a besoin de faire ses dents. C’est un besoin qu’on ne peut pas refréner, mais il existe de nombreux objets ou jouets pour lui permettre d’assouvir ce besoin sans vous faire mal ou sans abîmer vos meubles : sabot de veau, corne de cerf, haltère en bois, kong (jouet souple). Vous devez toujours laisser ce type de jouet à sa disposition pour qu’il puisse se défouler.

Deuxièmement, c’est un moyen de communication que chaque chien développe de manière naturelle. Il est important que votre chiot rencontre des chiens adultes pour qu’il apprenne l’inhibition de la morsure. En effet, si votre chiot ne se fait jamais mordre, comment peut-il comprendre que cela fait mal ? Le mettre en relation avec des chiens adultes va lui permettre d’apprendre à maîtriser sa force. Bien entendu, le chien adulte devra être de tempérament calme et un bon communiquant.

 

 

 

Comment réagir face aux mordillements


Lorsque vous jouez avec lui, s’il commence à vous mordiller, stoppez immédiatement le jeu. Il est important de l’ignorer complètement le temps qu’il se calme, ce qui veut dire, ne plus lui parler, ne plus le regarder et faire comme s’il n’existait pas. S’il recommence à vous mordiller pour avoir de l’attention, ignorez-le ou quittez la pièce quelques secondes.
Ce n’est que lorsqu’il se sera apaisé que vous pouvez reprendre le jeu et s’il s’excite à nouveau et qu’il recommence à vous mordre au sang, il faut réfléchir à un jeu plus adapté ou vos mains n’auront pas le premier rôle.

Dans un premier temps le chiot va se sentir frustré de votre manque d’intérêt. Il va peut-être tenter de vous mordiller encore plus où de développer d’autres comportements pour que votre attention soit portée vers lui mais c’est lors de cette phase qu’il est important de ne surtout pas lâcher et de continuer à l’ignorer .

 

N’oubliez pas que tous les comportements où les actes de votre chien n’ont qu’un seul but : le satisfaire. Si le comportement indésirable perdure ou s’intensifie, c’est qu’il y a un élément “renforçateur” qui l’incite à continuer.

 

Vous pouvez également détourner son attention sur ce qu’il peut mordiller, bien entendu il faudra répéter l’action sans relâche.

Soyez cohérent & patient

Il est important que toute la famille réagisse de la même manière face aux mordillements. Si certains continuent de l’accepter votre chiot ne comprendra pas qu’il doit arrêter.

Comme nous le disions au début de cet article, le mordillement est notamment lié à la perte des dents de lait. Il s’arrêtera lorsque celles-ci seront tombées, ne pensez pas que ce comportement va se calmer en quelques semaines. Il faut donc être patient et lui laisser des jouets à mordiller pour qu’il puisse se défouler sans vous faire mal.
 

 

Ce qu’il ne faut pas faire :

 

Lui dire « non » en s’énervant : pour votre chien « non » veut dire « stop ». Il arrêtera de mordiller pendant quelques secondes mais il n’assimilera pas qu’il ne faut plus du tout mordiller. Pour être sûr qu’il ne recommence plus, il faut qu’il développe un autre comportement qui remplace le mordillement. Le non n’apprend pas un nouveau comportement mais stop l’action donc il arrêtera peut-être dans la seconde mais il n’apprendra pas à ne plus mordre.

Le repousser : lorsque votre chien joue avec vous et que vous le repoussez, celui-ci pense que vous jouez avec lui. Il sera donc content et il reviendra à la charge en vous mordillant d’autant plus. Cela risque de renforcer encore plus son comportement.

Lui pincer la babine, le mordre ou avoir un contact physique douloureux : A par lui faire mal ou lui faire peur cela ne va rien lui apprendre. Vous risquez simplement de briser la relation entre vous et qu’il développe de la crainte envers vous.

 

L’apprentissage du mordillement peut prendre un certain temps en fonction de l’animal alors,  ce n’est pas parce que ça ne marche pas pendant une semaine qu’il faut tout arrêter.

Persévérez et les mordillements diminueront après la chute de toutes les dents de lait !

Votre chiot n’est pas encore propre ?

Votre chiot n’est pas encore propre ?

Vous n’arrivez pas à lui faire comprendre que c’est dehors qu’il faut faire ses besoins ? Il fait pipi partout et vous en avez assez de marcher dedans à chaque pas! Pas de panique il existe plusieurs solutions.

N’oubliez pas que votre chien a perdu ses repères. Lorsqu’il était à l’élevage, il pouvait se soulager où il le souhaitait, il a donc prit une habitude qui risque de prendre plusieurs semaines ou plusieurs mois à être oubliée.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Dans un premier temps, retirez vos tapis.

Comme vous, votre chien recherche un endroit douillet et ou il pourra se mettre à l’aise, quoi de mieux que vos tapis propres et moelleux ? Aussi, la plupart des chiens utilisent des tapis « d’éducation » pour faire leurs besoins lorsqu’ils sont en élevage, c’est pourquoi ils ont tendance à se soulager sur ce support qu’ils reconnaissent.

Attention, ne pensez pas pour autant qu’utiliser vous même un tapis d’éducation est une bonne idée. Lui permettre de se soulager chez vous sur ce tapis le ferait régresser et lorsque viendra le moment où vous voudrez lui apprendre à faire ses besoins à l’extérieur, il sera difficile pour lui d’appréhender ce changement.

L’éducation est une question de patience

Gardez en tête que votre chiot est un bébé, il ne contrôle pas encore ses sphincters (muscles permettant de se retenir). Lorsque vous venez d’avoir un enfant, vous n’attendez pas de lui qu’il cesse de porter des couches du jour au lendemain, ni pendant des heures. C’est pareil pour votre chiot.

Si vous retrouvez ses besoins sans l’avoir vu faire, il ne sert à rien de lui montrer ou de le punir. Si vous lui montrez la flaque en le grondant, il ne comprendra pas que c’est l’action de faire pipi que vous ne voulez pas. Il se dira simplement que lorsqu’il y a une flaque par terre son humain n’est pas content. Il est préférable de nettoyer sans qu’il vous voit pour éviter qu’il ne joue avec les essuies tout et d’attendre de le voir en pleine action.

Lorsque vous le prenez sur le fait, il faut l’emmener tout de suite ou après avoir fini (si trop rapide) là où il doit faire ses besoins et le récompenser à la voie, caresse et ou friandises.

Le meilleur moyen pour lui d’assimiler qu’il doit se soulager en extérieur c’est de respecter un rythme idéal de promenade. Il est indispensable de sortir votre chiot toutes les deux heures sans stimulation (jeux, chiens,…). Et tout comme l’humain, certains moments sont plus propices à une grosse envie : le matin au réveil, après avoir mangé, après une grosse séance de jeu, à la fin d’une sieste.

Par contre, certaines choses sont à proscrire sous risque d’empirer le problème.

Il est évident que vous ne devez surtout pas retirer l’eau. Boire est un besoin vital pour tous les êtres vivants et cela peut créer des troubles chez votre chiot et être dangereux pour sa santé.

Il ne sert à rien de l’enfermer dans une caisse ou cage. En plus de le rendre nerveux, cela ne va pas l’aider à assimiler qu’il doit faire ses besoins dehors.

Enfin, le punir lorsqu’il se soulage lui apprendra qu’il ne doit pas faire pipi en votre présence, ce qui risque de compliquer l’apprentissage. Certains chiots ont tellement peur qu’ils en viennent à se cacher pour uriner (sous les meubles, dans les lits, dans les pièces interdites, etc) voir même à manger leurs excréments pour “cacher les preuves”.

 

Comme un bébé humain, il est incapable de se retenir : ce n’est donc pas sa faute s’il fait ses besoins à l’intérieur , cela signifie seulement que vous ne l’avez pas sorti à temps.

J’ai testé le Furbo !

J’ai testé le Furbo !

Le Furbo c’est quoi ?

C’est une caméra interactive qui vous permet de suivre les activités de votre chien, de lui parler et de vous prévenir s’il aboie pendant vos absences.

 

Voici les caractéristiques :

Dimensions : 15x12x22.5cm
Poids : 950g
Caméra : 1080p FHD, lentille angle large 160°, zoom numérique 4X, vision nocturne
Audio : Haut-parleur intégré, microphone de haute qualité
Capacité friandises : 100 pièces de 1 cm de diamètre
Friandises recommandées : Forme ronde avec un diamètre d’environ 1 cm
Alimentation : 100-240V, 5V2A
Connectivité : 2.4GHz Wi-Fi (802.11 b/g/n), Bluetooth Low Energy (BLE)
Nécessite une connexion Wifi stable. Nous recommandons une vitesse de connexion d’au moins 1 Mbps, iOS 8/Android 4.3 ou plus récent.

Voici un exemple de vidéo prise au petit matin de notre petit pensionnaire, un berger australien de 7 mois qui a tendance à grignoter les meubles :

Je conseille souvent à mes clients d’avoir une petite caméra afin de pouvoir mieux comprendre certains comportements, ça permet aussi d’être sur qu’il supporte bien la solitude et ou de savoir s’il aboie. mais parfois la voix ne suffit pas pour empêcher les bêtises, alors préparez vous à voir des bêtises en live mais sans pouvoir rien faire.

Les + de cette caméra:
– La qualité vidéo est vraiment agréable et sa vision nocturne très pratique.
– Originale c’est une des seules à proposer un lanceur de friandises.
– Très esthétique, tout le monde pensera que c’est un diffuseur plus qu’une caméra.
– Les alertes directes dès qu’il y à un aboiement, vous pouvez contrôler la sensibilité.
– L’installation est super rapide et simple!
Les – de cette caméra:
-C’est dommage que la caméra ne soit pas rotative, il faut vraiment trouver le bon angle pour avoir une bonne visibilité car on peut vite ne plus voir le chien.
-Le bruit quand les friandises sont lancées peut faire peur, donc préparer votre chien à ne pas avoir peur du bruit.

Ne pensez pas que cette caméra remplacera une activité physique ou mental c’est en complémentarité avec toutes les autres activités que vous pouvez avoir avec votre chien. C’est outil qui peut vous permettre de résoudre des problèmes de comportements à condition de bien comprendre leurs origines.

Merci à la marque Furbo de nous avoir fait confiance pour tester cette caméra hésitez pas à aller sur leurs sites Furbo pour avoir plus d’informations et si vous avez des questions contacter moi !

Préparer votre chien à l’arrivée du bébé

Préparer votre chien à l’arrivée du bébé

 

Bébé arrive

Vous allez bientôt accueillir un heureux évènement au sein de votre famille, félicitations ! Ce bébé est un chamboulement dans votre vie et vos habitudes, mais l’est aussi pour celui qui vous accompagne au quotidien : votre chien. Les futurs parents et propriétaires de chiens sont souvent anxieux et se posent de nombreuses questions :

« Comment toutou va-t-il réagir lors du premier face à face? » «Est-ce qu’il va être jaloux? » « Va-t-il être trop brusque face à un nouveau né? ».

Ces questions sont totalement normales et cet article va vous permettre d’y répondre et surtout de vous aider à préparer votre chien pour l’arrivée de ce nouveau membre de la famille.

 

Première étape : Préparer le terrain!

Il est indispensable que votre chien n’assimile pas l’arrivée du bébé comme la cause du bouleversement de ses habitudes. Si sa routine est chamboulée le jour de la naissance, il risque de mal le vivre et ne pas comprendre ce changement C’est pourquoi, vous devez mettre en place ces nouvelles pratiques plusieurs mois avant la naissance en respectant une règle d’or, ce changement doit se faire « en douceur », petit à petit, pour ne pas perturber votre chien.

Ainsi, si vous voulez éviter qu’il accède à la chambre du bébé, apprenez lui à ne plus rentrer dans cette pièce dès que vous apprenez l’heureux événement.

Aussi, dans la plupart des cas, un bébé accapare et vous laisse moins de temps pour vous occuper de votre compagnon à quatre pattes. Si vous avez l’habitude de  sortir souvent votre chien ou que vous lui donnez beaucoup d’attention, il va devoir s’accoutumer à en recevoir un peu moins.

Prévoyez quelques moments dans la journée ou vous lui donnerez un minimum d’attention pour qu’il assimile petit à petit qu’il ne sera plus le centre du monde. Ça lui permettra de ne pas faire le lien des changements avec l’arrivée du bébé..

Attention, votre chien ne doit pas non plus être oublié ou mis de côté. Si vous ne pouvez plus le sortir, faites appel à un promeneur pour qu’il puisse se défouler et  ne pas être surexcité. Il pourrait alors développer de mauvais comportement comme l’aboiement, la destruction ou autre.

 

Deuxième étape : Adapter son comportement

L’arrivée d’un bébé impose un comportement exemplaire de la part de votre chien. Ses mouvements peuvent être brusques car

c’est un animal très démonstratif. Or, il pourrait faire mal ou peur à un bébé. C’est pourquoi Il est indispensable qu’il ne saute pas et sache rester calme. Si cela n’a pas été fait dès son éducation initiale, il faut retravailler ses comportements.

Si vous ne lui avez pas enseigné, commencez dès aujourd’hui à lui apprendre les ordres dont vous aurez besoin pour une cohabitation agréable : Ne pas sauter, Stop, Tu laisses, rester calme, Marcher avec la poussette sans tirer …

Vous devez réfléchir à vos besoins particuliers, faire une liste des nouveaux comportements que devra adopter votre chien vis à vis de votre enfant, de la nounou, etc…                                                                                                                                            

Pour optimiser la rencontre, il faut habituer votre chien aux objets du quotidien que bébé va devoir utiliser. Il va être confronté à de nombreuses choses qu’il ne connaît pas encore et à ses yeux, une poussette peut paraître terrifiante ! Habituez le dès à présent à se promener à côté d’une poussette ou essayez de voir si votre chien réagit lorsque vous l’approchez d’une poussette dans la rue. Vous pouvez aussi le confronter aux bruits des jouets ou des enfants en l’emmenant se promener sur une aire de jeux dans un parc

Faites lui faire écouter des pleurs de bébé à travers des vidéos internet. D’abord doucement puis en augmentant le son de façon progressive pour qu’il se familiarise et évite d’aboyer.

.

 

 

 

 

 

 

Troisième étape : La présentation avec bébé

 

Cette dernière étape est cruciale et plusieurs choses sont à prendre en compte.

Avant de les présenter, vous pouvez familiariser votre chien à l’odeur de votre enfant en lui présentant ses vêtements par exemple. Ainsi, il aura déjà l’impression de connaître ce nouvel arrivant et sera moins curieux lorsqu’il le verra pour la première fois.

Il ne faut pas oublier que lorsque vous allez rentrer de la maternité, votre chien ne vous aura pas vu depuis un certain temps et sera très heureux de vous retrouver. Laissez le vous faire la fête et vous sentir, attendez qu’il se calme avant de faire les présentation.

Comme nous l’expliquions au début, il est important que votre chien assimile ce moment à un événement heureux, sans stress. Il va sûrement se sentir un peu seul au début de cette nouvelle vie, c’est donc le moment de lui offrir des nouveaux jouets ( en plus des balades) pour qu’il puisse se distraire. Cela lui permettra de s’amuser et il acceptera l’arrivée de ce nouveau membre avec bienveillance..

 

En cas de problème n’attendez pas et contactez un éducateur canin compétent afin de faire un bilan et de trouver rapidement les protocoles à mettre en place afin que tout le monde vive ce merveilleux évènement en harmonie !

Visit Us On FacebookVisit Us On Instagram